Photos des papillons nocturnes 2013 – partie 1

Bonjour,

Je me suis souvent demandé avant d’écrire ces lignes, comment je pourrais présenter les hétérocères (=papillons « nocturnes ») de notre secteur…

Par ordre alphabétique ? Par famille ? Par couleur ? Par ordre d’apparition saisonnière ? Je n’en savais rien…

Alors plutôt que de donner un aspect rationnel, pourquoi ne pas tout simplement vous faire profiter des photos sans ordre précis ? Se faire tout simplement plaisir ! Seule problématique : le nombre d’espèces qui reste trop important pour mettre en ligne les 217 papillons photographiés et identifiés cette année (arrêté au 13/10/2013 et hors « microlépidoptères »). D’ou un titre particulier se terminant par « partie 1 » : il y en aura d’autres…!

Bien sûr, toutes les espèces ne peuvent être identifiées sur un simple cliché (certains hétérocères ayant des caractéristiques visuelles trop proches les unes des autres). Dans ces cas, nous ne pouvons apporter qu’une identification partielle (s’arrêtant souvent à la « famille » de l’espèce).

Plusieurs Lépidoptéristes « chevronnnés » sont venus in situe réaliser avec moi quelques séances d’identification nocturnes et tous constatent que notre biodiversité est particulièrement riche.

Ce n’est qu’un début. Il reste encore beaucoup à découvrir, pour mon plus gand bonheur et j’espère aussi le votre. Bonne visite et à bientôt.

Laurent COLINDRE.

La Petite épine – Cilix glaucata (S,1763)

La Ratissé – Habrosyne pyritoides (H,1766)

L’Ecaille fermière – Arctia villica (L, 1758)

La Triple raie – Aplocera plagiata (L, 1758)

Le Damas cendré – Macaria wauaria (L, 1758). Peu de données actuellement en Picardie.

La Citronnelle rouillée – Opisthograptis luteolata (L, 1758).

La Zeuzère du poirier – Zeuezra pyrina (L,1761).

La Lichénée bleue – Catocala fraxini (L,1758). Peu de données actuellement en Picardie.

La Noctuelle du camérisier – Polyphaenis sericata (E, 1787). Actuellement noté exclusivement dans le département de l’Oise pour la Picardie.

La Chrysographe – Pyrrhia umbra (H, 1766).

La Noctuelle de l’arroche – Trachea atriplicis (L, 1758).

Le Museau – Pterostoma palpina (C, 1759).

Le Sphinx pygmé – Thyris fenestrella (S,1763). Très peu d’observation en Picardie.

Le Hachette – Aglia tau (L,1756).

Le Grand sphinx de la vigne – Deilephila elpenor (L, 1758).

Le Sphinx du tilleul – Mimas tiliae (L, 1758).

Le Bombyx dyctéoïde – Pheosia gnoma (F, 1777).

La méticuleuse – Phlogophora meticulosa (L, 1758).

L’Eupithécie impure – Eupithecia succenturiata (L, 1758).

La Pie – Aedia funesta (E, 1786).

 

Photos de l’auteur. Tous droits réservés.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire